samedi, novembre 18, 2006

Le Pacte écologique de Nicolas Hulot

pacte.jpg

Quand, finalement, on prend conscience que ce qui est en train d'arriver à notre planète, la Terre, la première question qu'on se pose c'est : "Que peut-on faire ?"

Nicolas Hulot vient de répondre de façon très concrète à cette question avec son Pacte écologique.

Il fixe 10 objectifs et, pour y parvenir, il fait les 5 propositions suivantes :

5 propositions.jpg


Et, parce qu'on n'a plus vraiment le temps de tergiverser, Nicolas Hulot demande à tous les candidats à l'élection présidentielle 2007 de signer ce Pacte écologique. Vous pouvez suivre les engagements des candidats ici.

Au moment où j'écris ces lignes, seul Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République !) a déjà signé le Pacte écologique. J'espère que cela va créer une saine émulation, autant à droite qu'à gauche. La sauvegarde de notre planète n'est ni de droite, ni de gauche. Elle concerne simplement les générations futures : nos enfants, de droite comme de gauche ...

Saluons cette initative de Nicolas Hulot. Pendant que les Verts sont occupés à marier des homosexuels les larmes aux yeux, ça fait plaisir de voir une vraie initiative politique en faveur de notre planète !

Pour en savoir plus :
1. Pacte écologique de Nicolas Hulot (site officiel)
2. Document de présentation du Pacte Ecologique (fichier .pdf)

Crédit images : Pacte écologique de Nicolas Hulot

Libellés :

9 Comments:

Blogger Luc said...

Commentaire reçu par mail de A. Rouillon :

Bonjour,

Je suis réguliérement ton blog mais je ne me suis jamais inscrit pour faire un commentaire.
Tu n'est pas très correct dans ton article sur Hulot. D'abord c'est un tartuffe médiatique, même si beaucoup ne le voit pas de cette façon.

Mais surtout pendant que "les verts marient des homosexuels", ils se battent contre les installations d'IKEA (à Tours), ils fauchent des champs d'OGM (j'en connais), ils ne boivent pas le coup avec E.LECLERC, l'OREAL, EDF, ASF, chose que fait Nicolas Hulot. Dans le magazine des verts, il n'y a pas de pubs pour des 4x4 (dans Ushuaia magasine, si).

Faudrait être un peu sérieux (ton site l'est énormément jusque là), et ne pas se laisser avoir par les lumières de TF1. Ne confond pas écologie et médiatisation.

Un exemple? La fondation FNH est une bonne chose? Mais va aux states, les pollueurs créent tous des fondations pour faire propre, Microsoft en a une, HomeDépot en a une, les tueurs de forêts en ont, les chimistes en ont, les pétroliers en ont. Ca fait d'eux des anges de l'écologie? Non?
Ben Hulot c'est pareil.

samedi, 18 novembre, 2006  
Blogger Luc said...

@ A. Rouillon : Je suis d'accord avec toi sur le fait que Nicolas Hulot peut être criticable sur certains points. J'étais le premier à rigoler quand au début, Ushuaïa était sponsorisé par Rhône-Poulenc !!!

Mais le problème n'est pas là. Le problème, c'est qu'il faut faire quelque chose, et vite.

Pendant des années, les Verts n'ont strictement rien fait de vraiment significatif. Ils ont passé plus de temps sur des histoires de smic et autres que sur les vrais problèmes d'environnement à l'échelle du pays. Désolé pour la petite griffe concernant le mariage de Bègles, mais j'avoue que ça, ça a été le pompon ! Je referme la parenthèse des soi-disants "Verts".

Ici je salue des initatives de gens qui se bougent pour faire avancer les choses au niveau de la planète : Leonardo DiCaprio, Al Gore, Richard Branson, etc ... Tous sont certainement criticables sur tel ou tel point, mais tous s'engagent à leur manière et avec leurs moyens.

Nicolas Hulot est actuellement en situation de peser dans le bon sens sur l'élection présidentielle de 2007, et il le fait.

C'est très bien. Vu l'enjeu dont il est question, tout le reste doit passer au second plan.

samedi, 18 novembre, 2006  
Blogger Jack said...

Tout à fait d’accord avec toi Luc, les verts passent plus de temps à savoir qui commande chez les verts qu’à agir réellement.
C’est exactement comme pour Al Gore, il se peut que son film soit là pour le servir, mais si Al Gore sert une cause juste alors il n’y a aucune raison de ne pas le suivre.

samedi, 18 novembre, 2006  
Blogger Jack said...

“Retricoter” La Politique agricole commune par
Marc DUFUMIER çà ne s’invente pas !

samedi, 18 novembre, 2006  
Anonymous Anonyme said...

Jolie initiative de NH, mais le linuxien que je suis n'a pas pu y avoir accès.
Dommage ! Heureusement, grâce à votre billet, j'ai pu m'en faire une petite idée. ;)
Pacte Ecolo 2007 Hulot : oui, mais pas sous Linux !

mercredi, 22 novembre, 2006  
Blogger cyril said...

Bonjour Luc,

En passant, j'ai vu ça aujourd'hui : http://permanent.nouvelobs.com/societe/20061122.OBS0079.html?idfx=RSS_notr

Le mécénat et co-marketing transversal semble quand même manquer de transparence, au point que l'on ne sait plus très bien qui fait quoi au sein de cette fondation et de ses membres fondateurs :-)

Bonne continuation !
Cyril.

mercredi, 22 novembre, 2006  
Blogger Luc said...

@ Cyril : Effectivement, j'ai vu ça : L'Oréal aurait utilisé des substances toxiques dans les produits "Ushuaïa".

Evidemment que c'est pas Nicolas Hulot qui s'est lancé dans la fabrication des gels douche et déodorants, c'est pas son métier. Donc, je pense qu'il a cèdé sa licence au plus grand fabricant français, L'Oréal, avec, bien évidement, des consignes strictes concernant la composition des produits en question. Pour mener son combat, il a besoin de ressopurces finanacières, et pourquoi pas des gels douche et déodorants.

Maintenant, si L'Oréal n'a pas respecté le contrat ...

Moi, je serais lui, je virerais L'Oréal séance tenante, après bien sûr que ces infos aient bien été confirmées ...

mercredi, 22 novembre, 2006  
Blogger Betty said...

Il me semble avoir lu un article disant que Nicola Hulot n'a jamais eut la licence de USHUAIA car ça appartient à TF1 ... A vérifier..

vendredi, 24 novembre, 2006  
Blogger Philippe Piriac said...

Je pense que le point qui a le plus besoin d'être expliqué dans ce pacte est l"article 2 sur "Energie".

Sachant qu'il y a une relation de corrélation, voire d'élasticité entre développement économique et croissance, donc consommation, il faut en fait faire comprendre et admetttre que changer c'est renoncer avec sérénité à ce qu'on considérait etre le graal auparavant.

mais le probleme c'est que cela est un argument de nanti
Facile à dire , voire à faire quand on est en surconsommation. Plus dur quand on ne l'est pas et qu'on a le sentiment qu'on peut légitimement aspirer à gagner plus, quelqu'en soit le cout écologique

Bien entendu l'argument supreme c'est que nous reportons le risque sur les autres , notamment nos enfants mais l'instinct de survie égoiste a court terme prime trop souvent.

Après le film d'Algore, il me semble qu'il serait utile de définir un index qui dirait " si vous faites ces 10 ou 100 taches, vous aurez rempli votre partie du deal/ votre quota ( quite , comme dans l'IRPP à en demander plus aus auns qu'aux autres, de façon non proportionnel).
On pourrait définir une sorte d'équivalent des indicateurs qu'a développé WWF (type emprunte environnementale,) mais non pas en mode passif/bilantiel, mais en mode action

Bref,etre prescriptif de façon plus quanti , au niveau individuel
( comme les recetttes, les prescriptions, les régimes etc...)

vendredi, 24 novembre, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home