mardi, novembre 07, 2006

La déforestation de la forêt vierge Amazonienne est en net recul

Amazon deforestation

La déforestation de la forêt Amazonienne a été estimée à 13.100 km2 pour la période d'août 2005 à août 2006 par l'Instituto Nacional de Pesquisas Espaciais. L'INPE publie chaque année au Brésil un état de la déforestation de la forêt vierge Amazonienne, dont voici la synthèse :

Taxa de Desmatamento

On peut constater que, depuis les excès de 1995 et 2004, la déforestation est en net recul, suite à des règles très strictes mise en place récemment par le gouvernement du Brésil.

C'est une très bonne nouvelle. Espérons qu'elle se confirme dans les années qui viennent.

Pour en savoir plus :
1. INPE divulga estimativa do desmatamento na Amazônia Legal para o período Agosto 2005 – Agosto 2006 (Instituto Nacional de Pesquisas Espaciais - Brasil)
2. Amazon deforestation lowest since 1991 (Yahoo news)

Crédit photo : Daniel Beltra - Crédit graphique : INPE

Libellés :

2 Comments:

Blogger Patrick said...

Oui. Bravo. D'autant plus que le rapport Stern pointait du doigt la déforestation comme premier coupable de la carbonisation de l'atmosphère...

Espèrons néanmoins que le gouvernement Brésilien ne sous-estime pas volontairement la déforestation pour mieux se présenter au monde *, ou que des déforestations sauvages et cachées (pour échapper à la taxe) ne se multiplient pas...

* Je me demande ce que dit le protocole de Kyoto en la matière : le Brésil ne recevrait-il pas une manne en cas de ralentissement de sa déforestation (ce qui pourrait motiver des chiffres "massagés") ?

mardi, 21 novembre, 2006  
Blogger adk said...

Pourquoi ne pas organiser un système de compensation pour les pays où il existe de grandes étendues de forêt vierge. On pourrait imaginer que l’on détermine la part de PIB moyenne à laquelle correspond un hectare de terre cultivée dans le monde, et que sur la somme totale des recettes agricoles mondiales, une somme équivalente au pourcentage de terres cultivées ou cultivables dans le monde occupées par des forêts vierges soit distribuée aux pays où se situent ces forêts. Une série de coefficients peuvent bien entendu intervenir.. pour faire correspondre les pertes éventuelles aux conditions réelles. (Ainsi, une forêt nordique représente une perte moindre qu’une forêt tropicale.)

vendredi, 15 février, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home