samedi, février 04, 2006

Les 5 années les plus chaudes du siècle



J'avais déjà annoncé que 2005 avait été l'année la plus chaude jamais observée. Mais quand vous regardez la liste des 5 années les plus chaudes jamais obersvées depuis qu'on mesure les températures, c'est à dire depuis 1890, c'est à dire depuis 115 ans, c'est encore plus impressionnant. A part 1998, on trouve : 2002, 2003, 2004 et 2005 !

En fait à part de rares penseurs qui trouvent que tout ça, c'est juste pour créer une "grande peur" montée de toutes pièces, tout le monde est (enfin !) persuadé qu'il y a vraiment un réchauffement climatique, et qu'il progresse même beaucoup plus vite que prévu.

Sur ce sujet, un article du Washington Post de dimanche dernier explique même qu'il n'y a plus de débat sur la question du réchauffement climatique créé par l'homme, mais que la question qu'on se pose à présent est celle-ci : "à la vitesse à laquelle le changement climatique est en train de s'opérer, il est bien possible que, d'ici une dizaine d'années, les humains seront incapables de ralentir ou de renverser la tendance."

Pour en savoir plus :
1. 2005 Warmest Year in Over a Century (NASA)
2. Debate on Climate Shifts to Issue of Irreparable Change (Washington Post)
3. 2005 : l'année la plus chaude jamais observée ? (Gaïa)
4. 2005 : l'année la plus chaude en Australie (Gaïa)

Crédit image : NASA

Libellés :

3 Comments:

Blogger Jack said...

Les sociétés d'assurances, qui comme chacun sait ne sont pas peuplés de poètes 68tards ni d'écolos barbus, semblent y croire depuis plus d'une décennie : y voient-ils l'occasion d'engranger des profits en surfant sur les peurs.
Personnellement, je suis persuadé que l'impact de l'homme sur le climat par les gaz à effet de serre cessera faute de carburant, avéré ou non.
Quoique nous fassions le climat a changé, change et changera, c’est prouvé et mesuré : la question est comment s'y adapter.

samedi, 04 février, 2006  
Blogger Patrick said...

Le thème de "la fin du monde est proche" a toujours été très "vendeur", ce n'est pas nouveau. Le Washington Post a le devoir d'assurer son tirage, et profite de l'aubaine.

Ce que dit Jack est peut-être vrai pour le pétrole, mais au rythme où les chinois consomment du charbon, le problème ne va-t-il pas devenir l'obscurcissement de la planète ?

dimanche, 05 février, 2006  
Blogger Patrick said...

Tiens, sans le vouloir, j'ai peut-être découvert le successeur des Changements Climatiques Abrupts, pour lorsque ce thème commencera à lasser le public : l'Obscurcissement de la Planète. Pas mal, je trouve. J'entrevois déjà assez bien le potentiel anxiogène du thème, avec force études photométriques pour prouver la chose... Rendez-vous dans 10 ans pour voir si j'ai deviné juste !

dimanche, 05 février, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home