lundi, décembre 12, 2005

Explosion d'un dépôt de pétrole près de Londres



Un giganteste incendie s'est déclaré, dimanche matin, dans le dépôt de carburant et de combustible de Buncefield, situé à une quarantaine de kilomètres au nord de Londres. Ce dépôt, exploité par les compagnies Total et Texaco, approvisionne une large partie du Sud-Est de l'Angleterre, notamment les aéroports de Luton et de Heathrow.

Selon les experts anglais, il s'agirait du plus grand accident de ce type en temps de paix, en Europe.

Le ciel s'est assombri au dessus de Londres, et cet accident pourrait avoir des conséquences environnementales non négligeables, particulièrement sur les nappes phréatiques.

La photo qui illustre cet article montre la vue qu'on avait hier au dessus de Canary Wharf, à Londres, en direction de Buncefield, situé à 40 km à l'horizon.

Moi qui fait attention à avoir le pied léger sur l'accélérateur pour ne pas consommer trop de gas-oil, ça fait beaucoup de gaz fossile à effet de serre qui part dans l'atmosphère d'un coup !

Pour en savoir plus :
1. Un dépôt pétrolier explose près de Londres (Libération)
2. Gigantesque brasier (L'Express)

Crédit photo : Barry Phillips

6 Comments:

Blogger Maude said...

Mon article sur le sujet : sur le blog de la formation DEES Journalisme de Luçon(85)

Bonne Lecture :)

mardi, 13 décembre, 2005  
Blogger Patrick said...

Un accident ? Ah, bon, puisqu'on nous le dit...

Le 19 septembre 2005, on pouvait voir sur la chaine Al Jazeera une video du N°2 d'Al-Quaïda , l'égyptien Ayman al-Zawahri, qui disait "J'appelle tous les saints soldats à concentrer leurs actions sur le pétrole volé aux musulmans, et dont la plupart des bénéfices vont aux ennemis de l'Islam". Et quatre jours avant l'explosion, la video circulait sur l'Internet.

Moi, je pense que ça serait de bon ton d'essayer de protéger nos dépôts de pétrole en France. Et partout en Europe. Pas vous ?

mardi, 13 décembre, 2005  
Blogger Jack said...

Oui,
C'est ce que je pense chaque fois que je passe à Feyzin, ou à Marignane.
Un simple bazooka ferait l’affaire !
De plus toutes ces cuves sont bien trop proches les unes des autres !

jeudi, 15 décembre, 2005  
Blogger Lointaine said...

Les échos de la perfide Albion:

C'est ridicule, mais j'habite juste à coté. OK 10 km juste au sud-ouest. Je crois que le bruit m'a réveillé, mais je n'en suis pas sûre. Et j'ai travaillé toute la journée chez moi en regardant régulièrement par les fenêtres, et promis, je n'ai rien vu, mais alors rien du tout, le ciel était bleu et le soleil brillait. Quand j'ai vu, les photo sur internet le lendemain, j'étais un peu interloquée. Mis en fait, j'étais juste à coté du cône de fumée, qui devais être un peu à l'est dernière les arbres.

Mais bon, pas de quoi s'inquiéter, dès 9 heure du matin, le Home office a dit que ce n'était pas un attentat terroriste et l'agence de protection de la santé (ma grande grande chef by the way) expliquait qu'il n'y avait aucun danger pour la santé humaine.

jeudi, 15 décembre, 2005  
Blogger Luc said...

Cool ! Bon eh bien merci pour ces good news en direct live depuis les lieux ! :-)

vendredi, 16 décembre, 2005  
Blogger Jack said...

Oui, c’est comme à Tchernobyl, il ya avait ceux qui se trouvaient au vent ou sous le vent du nuage radioactif, comme qui dirait : les chanceux et les autres.
Tiens, il semble que l’on ait enfin admis ne pas nous avoir dit toute la vérité sur la diffusion du nuage en France au moment des faits.
L’Est de la France et la Corse sont bien concernés...
Bon mais la çà n’est que de la fumée d’hydrocarbure : on y est assez bien habitué.

vendredi, 16 décembre, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home