samedi, février 10, 2007

4° rapport du GIEC - les conclusions du Groupe I

IPCC CO2

Vous pouvez voir ci-dessus l'évolution du taux de CO2 dans l'atmosphère sur les dix mille dernières années. Sur l'échelle de droite, vous avez l'incidence énergétique de l'effet de serre correspondant, exprimée en Watt par mètre carré.

Ce graphique est extrait du quatrième rapport du Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC) qui a été présenté à Paris le 2 février 2007. Le GIEC (IPCC en anglais) a été fondé en 1988 par l'ONU et est chargé d'étudier le changement climatique et en quoi l'homme y contribue. Le GIEC a déjà publié trois rapports, en 1990, 1995 et 2001.

La conclusion de ce quatrième rapport est que "l'essentiel de l'augmentation observée des températures moyennes depuis le milieu du XXe siècle est très probablement dû à l'augmentation des concentrations de gaz à effet de serre engendrées par l'homme". Dans le langage du GIEC, "très probablement" signifie "avec une probabilité supérieure à 90 %".

IPCC Temperature

Sur le graphique ci-dessus, vous pouvez voir en noir l'évolution de la température terrestre globale (valeur moyenne sur dix ans - exemple : le point 2000 représente la moyenne 1995-2005). En bleu, vous avez la plage 5-95% pour 19 simulations de 5 modèles climatiques utilisant seulement l'incidence climatique climatique dûe à l'activité solaire et volcanique. En rose, vous avez la plage 5-95% pour 58 simulations de 14 modèles climatiques utilisant à la fois les incidences climatiques naturelles et humaines.

Pour faire simple : en bleu, c'est juste la nature, en rose c'est la nature plus l'homme et en noir c'est la réalité observée.

La conclusion est très claire : il y a réchauffement climatique, et l'homme en est responsable. Je pense que, enfin, la prise de conscience est en train de se faire, ce qui est une excellente chose.

Une fois que l'homme aura a compris ça, il n'aura plus qu'une question à se poser. Et maintenant, que faut-il faire ?

En fait, on n'a plus qu'une seule alternative : gérer ou subir. Mais si on ne se décide pas à gérer et très vite, il ne nous restera plus qu'à subir. Et là, ça va pas être drôle pour tout le monde ...

Pour en savoir plus :
1. IPCC Working Group I Fourth Assessment Report Summary 2007 (IPCC - fichier .pdf)
2. Working Group I : The Physical Basis of Climate Change (IPCC)
3. Les scientifiques entérinent la responsabilité de l'homme dans le réchauffement climatique (Le Monde)
4. Principales conclusions du rapport du GIEC : il faut agir d'urgence (Planète info)
5. Intergovernmental Panel on Climate Change (Wikipedia)

Crédit graphiques : IPCC

Libellés : ,

3 Comments:

Blogger Laurent said...

Très intéressant (et effrayant) tout ça...
Par contre, il y a un truc qui me chiffonne : qu'est-ce qui explique ce pic vers 1940 puis cette baisse subite jusqu'en 1950 ? Un rapport avec la 2nde guerre mondiale ?...

lundi, 12 février, 2007  
Blogger Patrick said...

Laurent semble suggérer une solution à tous nos problèmes... Comme disaient nos aïeux : "une bonne petite guerre, y'a qu'ça d'vrai pour tout remettre en ordre !"

lundi, 12 février, 2007  
Blogger Chiletom said...

Cela confirme ce que le documentaire d'Al Gore avait montré aux yeux du grand public. Et pendant ce temps-là Bush refuse toujours d'ouvrir les yeux et de signer Kyoto, et des experts du GIEC voulaient inscrire dans les conclusions que le Soleil est la principale cause du réchauffement… Il y a encore du chemin à faire

jeudi, 15 février, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home