samedi, décembre 23, 2006

Nicolas Sarkozy a signé le Pacte écologique de Nicolas Hulot

Nicolas Sarkozy

Comme il l'avait annoncé, Nicolas Sarkozy a signé vendredi 22 décembre le Pacte écologique de Nicolas Hulot et proposé un taux de TVA réduit au niveau européen qui s'appliquerait aux produits concourant aux politiques de développement durable.

A Nicolas Hulot, qui propose la création d'un vice-Premier ministre chargé de l'écologie, Nicolas Sarkozy explique que "nous ne pourrons pas relever ces deux défis majeurs (réchauffement climatique et biodiversité) sans la constitution d'un grand ministère, ayant rang de ministre d'Etat".

Quant à la taxation des émissions de gaz carbonique, le ministre de l'Intérieur estime que cette mesure constitue "une des voies à étudier" et précise qu'il souhaite que "toutes les hypothèses de fiscalité écologique soient étudiées".

"Dans tous les cas, je souhaite que le taux de prélèvements obligatoires soit constant", précise-t-il.

Félicitons-nous de voir ce candidat majeur s'engager sur le Pacte Ecologique.

Quant à Ségolène Royal, l'autre candidate majeure, elle a annoncé son intention de signer le pacte de Nicolas Hulot, mais ce n'est pas encore fait.

Pour en savoir plus :
1. Nicolas Sarkozy signe le pacte écologique de Nicolas Hulot (L'Express)
2. Ils ont signé le Pacte écologique de Nicolas Hulot (Gaïa)
3. Le Pacte écologique de Nicolas Hulot (Gaïa)
4. Le Pacte Ecologique (site officiel)

Crédit photo : P. Delort

Libellés :

8 Comments:

Blogger Patrick said...

Très bien, très bien.

Pourtant, sur la forme, il y a quelque chose qui me choque. Comment se fait-il qu'un homme (N. Hulot) dénué de toute légitimité démocratique, s'arroge le droit d'imposer son point de vue et même des décisions (comme imposer un super-vice premier ministre) ? Rappelons ici, en termes un peu crus, que N. Hulot est essentiellement un saltimbanque (Bateleur, acrobate sur une place publique). Ce statut lui donne-t-il le droit de peser personnellement sur le devenir politique du pays ? Sa manière revient à shunter toutes les institutions de la République (dont les députés - qui, rappelons-le ici, sont nos représentants). N. Hulot ne fait-il pas là une sorte de hold-up ? Du genre "Signez ici ou je vous flingue"...

Cette méthode est en quelque sorte un déni de démocratie, non ?

jeudi, 28 décembre, 2006  
Blogger Philippe Piriac said...

Patrick,
La je dois dire que tu m'étonnes
Nicolas Humlot organise un rapport de force et un rapport de force n'est pas nécessairement anti démocratique, dès lors qu'on peut lui en opposer aussi librement un autre
A toi de lancer ta campagne dans ce sens pour faire valoir ton point de vue :)....

bonne chose que les grands candidats aiens signé : on progresse

jeudi, 04 janvier, 2007  
Blogger Patrick said...

@Philippe. Ah... Oui... Mais, non.

On peut faire le parallèle avec l'histoire des "Don Quichotte". Ils ont fait forte pression sur le pouvoir politique certes, mais sans dicter la manière, ni demander un super-vice-premier-ministre des SDF, et sans aller jusqu'au hold-up auprès des candidats à l'élection Présidentielle. Je suis plutôt en faveur de la seconde méthode - un peu comme l'avait fait l'Abbé Pierre (Saint homme) en 1954 en disant au micro de RTL :

" Mes amis, au secours… Une femme vient de mourir gelée cette nuit à 3 heures, sur le trottoir du boulevard Sébastopol, serrant sur elle le papier par lequel, avant-hier, on l'avait expulsée. Devant leurs frères mourant de misère, une seule opinion doit exister entre les hommes : la volonté de rendre impossible que cela dure. Je vous en prie, aimons-nous assez tout de suite pour faire cela. Que tant de douleur nous ait rendu cette chose merveilleuse : l'âme commune de la France, merci ! Chacun de nous peut venir en aide aux sans-abri. Il nous faut pour ce soir, et au plus tard pour demain : 5 000 couvertures, 300 grandes tentes américaines, 200 poêles catalytiques. Grâce à vous, aucun homme, aucun gosse, ne couchera ce soir sur l'asphalte ou les quais de Paris. Merci. "

Enfin, que vaut l'engagement d'un candidat dont la signature a été extorquée par la contrainte (signez ici ou je vous flingue) ?

jeudi, 04 janvier, 2007  
Anonymous Anonyme said...

Royal s'est également prononcée sur le pacte écologique dans la continuité de son idée d'excellence environnementale tout à fait complémentaire au pacte.

A lire sur son blog politique : http://www.desirsdavenir.org/index.php?c=actualites&actu=513

Certaines de ses propositions me paraissent digne d'intérêt :
- "délivrance des permis de construire conditionné à la qu'ils intègrent des énergies renouvelables" (cela reste à définir certes).
- Elle "s'engage pour une TVA tendant vers zéro pour toutes les écoactivités et les produits responsables". Tiens comme son concurrent.
- "Lancer un vaste plan d'économies d'énergie. Toutes les chaudières au fioul devront être remplacées sous cinq ans, avec le soutien d'aides fiscales. Aides à l'isolation dans les logements anciens. Normes sévères sur les appareils électroniques et les éclairages. Réforme des marchés publics en faveur de critères environnementaux favorisant les nouvelles filières (papiers recyclés, bois certifiés).


Comme les autres points du pactes sont aussi acceptés, Hulot considérera t'il qu'elle a dit oui ?

Avec tous toutes ces promesses, la planète est sauvé. Allelouia, on va enfin commencer à éteindre l'incendie que Chirac a vu en 2002. Mais pour lequel il n'a pas engagé le moindre euro.

En tout cas notre ami Nicolas doit être bien embarrassé pour choisir parmi tous ces candidats.

Nicolas, n'écoutes pas les promesses et présente toi STP. Le problème sera au second et surtout au troisième tour. Vers qui reportera tu tes voix ?
Et pour les législatives, soutiendras tu les verts qui n'auront fait que 2% au premier tour ?

vendredi, 05 janvier, 2007  
Blogger Patrick said...

Ai-je rêvé ? Je viens d'entendre que ce cher Hulot émettrait quelques réserves sur les champs d'éoliennes qui saccagent l'environnement, et qu'il préconise de les placer près des centres industriels ou ça ne pourra pas faire plus de mal...

Ce garçon remonte nettement dans mon estime...

vendredi, 05 janvier, 2007  
Blogger Patrick said...

A propos, j'ai entendu après la météo à la télé que je pouvais sauver la planète en éteignant ma télé le soir au lieu de la laisser en veille.

Sauf que les lecteurs assidus de ce blog et de "Chez Luc" sauront qu'en période d'hiver, le peu d'électricité ainsi consommée par la fonction veille contribue à 100 % in fine au chauffage de la maison, et que l'économie d'énergie réalisée est strictement nulle (exactement comme c'est le cas pour l'utilisation de lampes basse consommation).

J'en ai un peu marre qu'on raconte n'importe quoi aux gens... C'est quoi, ça, si ce n'est de la manipulation des masses ignares ?

vendredi, 05 janvier, 2007  
Blogger Luc said...

@ Patrick : "N. Hulot ne fait-il pas là une sorte de hold-up ? Du genre "Signez ici ou je vous flingue"..."

Hé hé hé ...

Mais bien sûr qu'il fait un vrai hold-up ! (Et tant mieux, d'ailleurs !)

Mais juste une remarque : Si les politiques en question avaient fait leur boulot, c'est-à-dire prendre les bonnes décisions à temps pour préparer l'avenir et prendre au sérieux les problèmes d'environnement soulevés dès 1974 par la candidature de René Dumont, eh bien je vais te dire un truc : Nicolas Hulot n'aurait aucune cartouche pour effectuer un quelconque hold-up !

Si Nicolas Hulot a les munitions pour "flinguer" les politiques comme tu dis, c'est bien parce que ceux-ci n'ont strictement rien foutu sur ce sujet pendant les trente dernières années. (Et surtout pas les "Verts", micro-parti alibi socialiste pour enterrer le sujet ...)

Bon. Tu reprendras bien un peu de clafoutis, non ? Il est excellent ...

vendredi, 05 janvier, 2007  
Blogger Jack said...

Et bien Patrick, je vais te dire une bonne chose, je suis content que tu viennes régulièrement nous éclairer et nous éviter le prêt à penser.
Tu me fais songer à un dessin, où l’on voit le troupeau des moutons de Panurge qui se déverse dans le précipice, et il y en a un qui marche dans l’autre sens en disant : « laissez moi passer SVP, pardon, excusez moi... ».
Tu es un garçon très précieux, sincèrement !
C’est vrai que Nicolas Hulot ne respecte pas le système politique en place et que sa notoriété, lui permet d’être un candidat tout aussi légitime que tous les autres. Il n’a pas encore fait de coup d’état que je sache, il envisage d’être candidat à la magistrature suprême et n’enfreint aucune loi.
On ne saurait le blâmer de ne pas respecter les usages, surtout si ces mêmes usages empêchent l’action urgente qui ne s’impose que trop lentement dans les esprits.
Plus nous tarderons à réagir et plus ce sera difficile, il en est ainsi de tous les problèmes qu’on laisse pourrir.

Nicolas Hulot est nécessaire, pour exiger des réponses des vrais candidats.
C’est sa seule ambition politique, j’en suis sûr.
Pour les retombées médiatiques dont il va bénéficier je suis moins sûr qu’il soit complètement désintéressé, mais il faut bien vivre et cela ne prouve pas que la cause est mauvaise.

vendredi, 05 janvier, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home