mercredi, octobre 12, 2005

Sécheresse en Amazonie



Ce bateau essaye de se frayer un chemin dans ce qui reste de l'Amazone près de Uricurituba au Brésil.

Pendant que la côte Pacifique subit des pluies diluviennes, l'Amazone subit une sécheresse anormalement sévère. Cela crée des problèmes de navigation, et donc de communication. De plus, il y a moins de poissons pour la pêche et en plus l'eau potable se fait plus rare.

Mais tout devrait rentrer dans l'ordre début novembre avec l'arrivée de la saison des pluies.

Pour en savoir plus :
1. Brazil Declares Amazon River a Disaster (Yahoo news)

Crédit photo : Euzivaldo Queiroz pour AP

Libellés : ,

5 Comments:

Blogger Patrick said...

A propos de réchauffement de la planète, de fin des ressources énergétiques, de pollution et autres sujets du même genre, je suis tombé par hasard sur ce site "Crédible, médiatique... mais faux !" qui, je pense, mérite d'être lu. S'il n'est sans doute pas entièrement objectif, il fait au moins le pendant des différents articles alarmistes sur ces sujets - articles par forcément objectifs ou bien informés non plus d'ailleurs...

Il est bon d'avoir des points de vues différents pour se faire sa propre opinion...

jeudi, 13 octobre, 2005  
Blogger Luc said...

T'as raison. Lien intéressant, même si, tu t'en doutes, je suis loin d'être d'accord avec tout ce qu'il raconte, le gars (Le Docteur Raynal, professeur de l'Université de Toulouse, et qui fait bocou de fotes d'ortografe).

Je note au passage que, pour lui, la vie extraterrestre est, je cite, une certitude scientifique. Et j'avoue que, sur ce coup-là, je suis d'accord avec lui !

jeudi, 13 octobre, 2005  
Blogger Patrick said...

J'ai lu sur son CV que l'auteur R. Raynal est un fana de Macintosh... De véritables lettres de noblesse, qui donnent évidemment crédit à tout ce qu'il raconte !

Au passage, il a l'air aussi anti-écolo (verdâtre, comme il dit) que tu es anti-Bush ;-)

jeudi, 13 octobre, 2005  
Blogger Jack said...

J'ai moi aussi trouvé le site de ce professeur intéressant, en particulier tout l'aspect philosophique en conclusion.
Ses opinions sont assez tranchées...
Je ne crois pas qu'il y ait parmi nous d'écolos fanatiques, et je ne crois pas non plus que dame nature soit parfaite. Mais classant les scientifiques parmis les hommes faillibles, je pense que toutes les conséquences des technologies mises en oeuvre ne sont pas suffisamment considérées et quoi qu'il en dise l'apat du gain immédiat contribue largement à cette situation.
Quitte à passer pour un dangereux communiste à ses yeux !

jeudi, 13 octobre, 2005  
Blogger Patrick said...

Même si son discours est quelque peu "extrémiste", je trouve qu'il y a du bon dans ses considérations de ce professeur.

Ainsi, je suis plutôt d'accord avec lui pour ce qui concerne :
- L'agriculture biologique (toquade de nantis)
- L'alimentation "artificielle" (qui contribue à notre bonne santé - mis à part les excès à la Mac Donald bien entendu)
- Les engrais chimiques (très bénéfiques, bien vu)
- Le climat de la terre (plus influencé par le soleil que par autre chose - et la considération sur la fonte des calottes polaires martiennes est troublante)
- La pollution (qui aurait en réalité tendance à baisser)
- Son laïus sur les produits chimiques (évidemment)
- Son analyse sur le trou d'ozone (rôle très incertain des CFC)

Je suis moyennement d'accord avec ses considérations sur :
- Les pesticides (les doses et modes d’emplois sont-elles bien respectées)
- Les automobiles Diesel (mais c'est vrai qu'on a fait de très gros progrès dans ce domaine)
- Les téléphones portables (pas assez de recul – on ne sera fixé que dans 20 ans)
- Le nucléaire (je suis pour, mais il faut manier la chose avec très, très, très grande prudence)
- La question de la privatisation de l'énergie (singulièrement en France, car je ne suis pas très chaud pour confier le parc nucléaire d'EDF au privé – cf ci-dessus)
- Le Tiers monde (il y a du vrai, mais il n'apporte pas de solution crédible)
- Les ressources pétrolières (l'échéance de trente ans de ressources semble régulièrement repoussée de dix ans tous les dix ans...)

Et je suis plutôt contre ce qu’il écrit sur des sujets comme :
- Le clonage (qui devrait être sévèrement encadré en matière thérapeutique, je pense - et interdit en matière de reproduction car là, je trouve qu’on jouerait aux apprentis sorciers)
- Les OGM (on joue aux apprentis sorciers, et notre agriculture se mettrait entre les mains de fournisseurs étrangers - Monsanto pour être clair). Il semble mélanger mutation ou manipulation génique et sélection, deux choses fort différentes.

vendredi, 14 octobre, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home