dimanche, octobre 28, 2007

Publication du rapport GEO-4 du PNUE

GEO 4.jpg


Jeudi dernier, le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) a publié son rapport Global Environment Outlook: l’environnement pour le développement (GEO-4).

Il indique que les menaces les plus graves pour la planète, notamment le changement climatique, le taux d’extinction des espèces et le défi consistant à alimenter une population croissante figurent parmi les nombreux problèmes qui n’ont pas été résolus et qui mettent l’humanité en danger.

GEO-4 avertit que nous vivons bien au dessus de nos moyens. La population humaine est désormais si importante que “la quantité de ressources nécessaires pour la faire vivre dépasse les ressources disponibles... l’empreinte de l’humanité est de 21,9 hectares/personne, alors que la capacité biologique de la Terre est, en moyenne, seulement de 15,7 ha/personne... “

“Notre futur commun dépend de nos actions aujourd’hui, pas demain ou à un moment du futur.”

“Il y a eu assez d’avertissements depuis Brundtland. J’espère sincèrement que GEO-4 est le dernier. La destruction systématique des ressources naturelles a atteint un niveau auquel la viabilité économique des économies est en danger, et auquel la facture que nous passons à nos enfants peut se révéler impossible à payer”, a déclaré M. Achim Steiner, Secrétaire général adjoint et directeur exécutif du PNUE.

Le rapport GEO-4 conclut que si “les gouvernements doivent être au premier plan, les autres acteurs sont tout aussi importants pour réussir à atteindre le développement durable. Nous comprenons mieux les défis actuels et le moment est venu d’agir rapidement afin de sauvegarder notre survie et celle des générations futures.”

Pour en savoir plus :
1. Les problèmes les plus graves de la planète persistent, avertit un rapport de l'ONU (PNUE)
2. Fourth Global Environment Outlook (PNUE)
3. Vingt ans après, un monde toujours mal en point, selon le PNUE (Le Monde)

Crédit image : PNUE

6 Comments:

Blogger Jack said...

Je ne sais pas pourquoi ton article me fait songer aux Lemmings et au suicide collectif. Mais ça ne peut arriver aux humains, nous sommes bien plus intelligents que les lemmings ? Non ?

jeudi, 01 novembre, 2007  
Blogger Luc said...

@ Jack : J'aime beaucoup ta question. Laissons-là comme ça, suspendue en l'air ... mmmh ?

lundi, 05 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Pas tout à fait à sa place, mais je vous propose cet intéressant décryptage des mesures du Grenelle de l'Environnement.

Ouf ! Tout va bien. Le Grenelle, c'était donc juste un interlude pour faire plaisir aux écolos et donner bonne conscience à monsieur-tout-le monde.

Maintenant, c'est "Business as usual".

vendredi, 09 novembre, 2007  
Blogger Jack said...

Si je lis bien tout ce qui est écrit sur le lien de ton dernier commentaire, il y a un bon paquet d'écologistes à qui ce "Grenelle" ne fait pas plaisir et sont franchement Sarko-incompatibles.
Le développement durable (ou le DD comme on dit chez les Chébrans) fait désormais partie de la panoplie des « marketeurs », j’en veux pour preuve l’affiche que j’ai trouvée aujourd’hui chez mon fournisseur favori de
Vacqueyras.
Alors je me demande si tout cela correspond à quelque chose de concret, auquel cas je m’en réjouis.
Ou si comme je le soupçonne en voyant les références aux normes ISO, ce n’est pas seulement de la communication..
Les qualifications ISO, j’ai connu de prés est je pense que c’est la meilleure des escroqueries après les religions...

vendredi, 09 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Ah, super, le Vacqueyras certifié ISO 9001 et ISO 14001 !

Si on veut du vin ISO, faut aller l'acheter en Californie - là, il est tout calibré, mélangé, trafiqué - pour obtenir toujours exactement le même goût. Beurk, autant boire du Coca !

Mais si on veut un bon petit cru, il faut aller chez le vigneron de père en fils qui ne sait même pas ce que ISO veut dire !

Il y a un nouveau mot à la mode : l'éco-business, ou comment vendre plus en se présentant comme un défenseur de la planête...

dimanche, 11 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

@Jack : ISO ou pas, le Vacqueyras que nous avons débouché hier n'est pas mauvais du tout :-)

jeudi, 15 novembre, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home