mercredi, novembre 23, 2005

Tuvalu menacée par le réchauffement climatique



Tuvalu est un État polynésien, au centre de l'océan Pacifique, au sud de l'équateur et proche des Kiribati, indépendant depuis 1978. Il est constitué de neuf atolls coralliens dont huit sont habités.

Eh bien, ce petit état, un des plus petit du monde, se bat pour sa survie face à la montée des eaux, suite au réchauffement climatique. En effet, si l'eau des océans se réchauffe, grâce à la dilatation de l'eau, l'eau "gonfle", et donc le niveau des océans s'élève.

En 2001, le gouvernement de Tuvalu a annoncé que les îles, dont le point le plus élevé est de 5 m au-dessus du niveau de la mer, devraient être évacuées en cas d'augmentation du niveau de l'océan. Les îles de Tuvalu devrait avoir disparu dans cinquante ans.

Le 12 octobre dernier à Bonn, l'Institut pour l'Environnement et la Sécurité Humaine (des Nations Unies) a déclaré que le nombre des "réfugiés de l'environnement" sur notre planète devrait atteindre au moins 50 millions de personnes dans les 5 prochaines années.

Et le drame, c'est qu'aucun état n'a prévu quoi que ce soit pour faire face à ce problème. On l'a bien vu aux Etats Unis quand la Nouvelle Orléans a disparu sous les eaux. En tout cas, Tuvalu se prépare à évacuer ses 11600 habitants grâce avec un accord signé avec la Nouvelle Zélande, et ce n'est que le début. Sur Terre, près de 100 millions de personnes vivent dans des zones sous le niveau de la mer et/ou sont menacés par la montée des eaux.

Ce problème va être un enjeu majeur des 5 à 10 années à venir.

Pour en savoir plus :
1. Tuvalu (Wikipedia.fr)
2. Institute for Environment and Human Security (site officiel)
3. Islands battle rising seas for survival (Reuters)
4. Will Kyoto save Tuvalu? (Jeremy Williams blog)
5. Dealing with the displaced (Brandon Sun)
6. Ranks Of 'Environmental Refugees' Swell (Physorg.com)
7. Tuvalu on line

Crédit photo : The Presbyterian Church of Wales

Libellés :

2 Comments:

Blogger Jack said...

C'est vrai qu'au fur et mesure que l'eau va monter, la longueur du littoral va se réduire trés rapidement, c'est génant car tout le monde habite, ou a envie d'habiter au bord de la mer.
Il devrait y avoir une équation pour calculer çà.
L'ennui c'est qu'il est impossible de calculer la longueur du littoral.
Le jour ou l'eau sera montée de 8000 mètres, il ne restera guère de plage où planter son parasol.
Ni de terre émergée dailleurs.

jeudi, 24 novembre, 2005  
Blogger Patrick said...

Le problème de Tuvalu me semble être davantage celui de l'enfoncement de ces îles coraliennes plutôt que leur submersion pour cause d'élévation du niveau de la mer...

jeudi, 24 novembre, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home