dimanche, septembre 10, 2006

La fonte du permafrost va libérer des quantités massives de méthane dans l'atmosphère

yedoma_carbon.jpg

Sur la photo ci-dessus, Sergueï Zimov, le directeur de la Northeast Science Station en Sibérie, examine une section de yedoma sur la berge de la rivière Kolyma en Sibérie.

Comme je vous l'avais déjà dit il y a un an et demi, le permafrost est en train de fondre. Dans le permafrost de la Sibérie, appelé yedoma, se trouve emprisonné environ 500 gigatonnes de carbone, qui se trouve là depuis la dernière ère glaciaire. Et comme le permafrost fond, cela libère le carbone.

Le permafrost de surface qui fond libère le carbone sous forme de CO2, mais le permafrost qui se trouve sous les lacs libère le carbone sous forme de méthane. Voici par exemple une bulle de méthane prise au piège du gel de l'hiver dernier :

methane_bubbles.jpg

Ce qu'indique l'étude publiée cette semaine dans Nature, c'est que la fonte du permafrost de Sibérie libère du méthane cinq fois plus vite que ce qu'on pensait avant.

Et comme le méthane est un puissant gaz à effet de serre, cette émission massive de méthane dans l'atmopshère pourrait avoir un effet boule de neige sur le réchauffement climatique.

"C'est comme une bombe à retardement au ralenti", déclare Ted Schuur professeur de la dynamique des écosystèmes à l'Université de Floride, et co-auteur du rapport d'étude.

Vladimir Romanovsky, de l'Université d'Alaska pense que l'émission massive de méthane dans l'atmosphère suite à la fonte du permafrost n'a pas encore vraiment commencé, mais elle arrive. En Alaska et au Canada (qui ont bien moins de permafrost qu'en Sibérie), ça va démarrer en premier.

Pour en savoir plus :
1. Siberian lakes burp “time-bomb” greenhouse gas (University of Alaska)
2. Siberia's rapid thaw causes alarm (BBC news)
3. Scientists Find New Global Warming 'Time Bomb’ (Common Dreams)
4. Study says methane a new climate threat (Yahoo news)
5. Changement climatique : réchauffement de la planète (Chez Luc - 2 janvier 2005)
6. 125 grands lacs arctiques disparaissent (Gaïa - 12 juin 2005)

Crédit photos : Katey Walter

Libellés : ,

3 Comments:

Blogger Jack said...

Donc, c'est pas la peine de remplir ma citerne de fioul : on en aura pas besoin cet hiver?

dimanche, 10 septembre, 2006  
Blogger Luc said...

@ Jack : Si t'as bien lu ce que j'ai expliqué le 3 décembre 2005, tu sais mieux que personne que t'as vachement intérêt à faire le plein de ta citerne ...

lundi, 11 septembre, 2006  
Blogger Patrick said...

Bon, donc, résumons nous. Il fait plus chaud, et ça va dégager du méthane. Mais le Gulf stream va se ralentir, et donc il va faire moins chaud, et le permafrost va se reconstituer. Bref, c'est précisément le principe d'autorégulation de la planète envisagé par James Lovelock qui est décrit ici...

Bientôt, je vous parlerai du dernier opus de James, justement, que j'ai lu cet été. Assez décoiffant...

En attendant, on est parti pour un bel été indien en Bretagne. La mer est à 22 °C, plus chaude qu'au mois d'août !

mardi, 12 septembre, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home