dimanche, juin 04, 2006

La production d'éthanol de maïs explose aux Etats-Unis



La centième unité de production d'éthanol végétal des Etats-Unis vient d'être inaugurée à Gowrie (Iowa) par Broin Companies. Cette unité va produire 60 millions de gallons d'éthanol par an à partir de maïs.

Les raffineries produisant de l'éthanol de maïs fleurissent partout dans le Midwest. Ces raffineries vont consommer 20% de la récolte de maïs des Etats-Unis cette année !

Le diagramme ci-dessus montre que l'éthanol ainsi fabriqué est consommé dans le Midwest, mais surtout en Californie.

Même les Indycar (equivalent américain des Formule 1) vont tourner à 10% d'éthanol en 2006, et à 100% d'éthanol en 2007 !

La production d'éthanol aux Etats-Unis progresse à une vitesse telle que, pour la première fois, les agriculteurs pensent vendre autant de maïs aux raffineries d'éthanol qu'à l'exportation.

"C'est le développement le plus étonnant dans les marchés de l'agriculture aujourd'hui ." affirme Keith Collins, l'économiste en chef du Département de l'Agriculture Américain.

Pour en savoir plus :
1. Broin Companies’ Frontier Ethanol Grand Opening Honors Nation’s 100th Ethanol Production Facility (Grainnet)
2. Ethanol dazzles Wall Street, White House (Yahoo news)
3. Renewable Fuels Association
4. Iowa Renewable Fuels Association
5. Broin Companies
6. Un réseau de carburant végétal existe déjà aux Etats-Unis (Gaïa)

Crédit infographie : Associated Press

2 Comments:

Blogger rmacapobre said...

nous avons aussi quelque chose similaire mais nous utilisons de la noix de coco (coconut). je souhaite que mon governement le soutien plus.

samedi, 10 juin, 2006  
Blogger Jack said...

Quelques mois plus tard...
On apprend que l'implantation des nouvelles usines de production d'éthanol marque le pas parce qu'on manque de grain.
Voici que le cours des céréales s’envole.
Voici que la pédale de notre accélérateur contribue directement à affamer la population mondiale.
On apprend aussi que la déforestation massive de l'Indonésie, et ses dégâts collatéraux sur la biodiversité (la disparition de l'orang-outan, pour le plus connu) a pour but la mise en culture du palmier à huile, dont le débouché principal est encore le réservoir de nos belles limousines...
Même chez nous la mise en culture de toutes les terres cultivables pour produire des biocarburants aurait un impact irréparable sur la biodiversité.
Et à présent, on discute du malus à appliquer aux voitures ethanol-compatibles, alors qu’on a favorisé sont développement en modulant la TIPP afin d’encourager son développement...
Comme quoi, faire dans le DD n’est pas chose aisée, surtout quand on ne sait pas ce qu’on cherche réellement à faire.

Croire que le marché va s’occuper au mieux du futur de la planète est un acte de foi du même niveau que la croyance au père Noël. (Qui va bientôt passer avec son chariot, rempli de cadeaux, tiré par des rennes ; et se laisser glisser dans la cheminée, sans salir son beau manteau rouge bordé de lapin blanc).

samedi, 15 décembre, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home