dimanche, février 26, 2006

Assombrissement Global



En 1985, le chercheur Atsumu Ohmura a eu le choc de sa vie. Il mesurait le niveau d'énergie solaire disponible dans différents lieux en Europe quand il constata que ces niveaux avaient baissés de plus de 10 % en comparaison des mesures identiques faites dans les années 60. Quand il publia ses résultats en 1989, tout le monde l'ignora.

Tout changea en 2001 quand Gerry Stanhill, un scientifique Anglais travaillant en Israël, trouva que l'énergie solaire reçue en Israël avait baissé de 22% depuis les années 50.

Depuis, tout le monde se penche sur cette constatation : l'atmosphère s'obscurcit de plus en plus à cause de la pollution atmosphérique dûe à l'activité humaine. Et donc, l'énergie solaire nécessaire à la vie sur Terre est bloquée de plus en plus par l'opacité de l'atmosphère. L'image ci-dessus a été prise au dessus de la Chine le 10 janvier 2003. L'atmosphère polluée est visible en gris.

Une conclusion du documentaire de la BBC sur ce sujet, c'est que, si on analyse le réchauffement climatique actuel compte tenu du fait que la radiation solaire au sol a baissé de 10% aux USA, 30% sur certaines parties de la Russie et 16% dans les îles Britanniques, les projections devraient en fait être revues dramatiquement à la hausse, pour atteindre une augmentation de la température de 10°C d'ici 2100. Ce point est débattu de façon très intéressante sur Real Climate.

Pour en savoir plus :
1. Goodbye sunshine (Guardian Unlimited)
2. The Darkening Earth (Scientific American)
3. Global Dimming (BBC.co.uk)
4. Globe Grows Darker as Sunshine Diminishes 10% to 37% (Common Dreams)
5. Global Dimming II (RealClimate)
6. Pollution over China (earth observatory)

Crédit photo : NASA

4 Comments:

Blogger Patrick said...

Vous vous souviendrez de mon commentaire en date du 5 février 2006 :

"Tiens, sans le vouloir, j'ai peut-être découvert le successeur des Changements Climatiques Abrupts, pour lorsque ce thème commencera à lasser le public : l'Obscurcissement de la Planète. Pas mal, je trouve. J'entrevois déjà assez bien le potentiel anxiogène du thème, avec force études photométriques pour prouver la chose... Rendez-vous dans 10 ans pour voir si j'ai deviné juste ! "

Finalement, il n'aura pas fallu 10 ans pour que le thème fasse des débuts prometteurs : juste quelques semaines !

dimanche, 26 février, 2006  
Blogger PhilFree said...

Voir aussi pour les anglophones climateprediction.net qui organise avec la BBC un calcul mondial du climat en 2080.
Pour les francophones j'ai traduit l'essentiel sur mon blog: http://mondequichange.free.fr/wordpress/index.php/archives/2006/02/notre-climat-en-2080/

(Un jour il faudra que j'étudie comment mettre des liens sur ces blogs :-[ )

samedi, 11 mars, 2006  
Blogger Matchafa said...

Bon résumé du documentaire.

-Matchafa
matchafa.quebecblogue.com

dimanche, 15 juillet, 2007  
Blogger stromboli said...

Destruction de la couche d'ozone entraînant un rayonnement solaire dangereux, ça ne suffisait pas.
Ce sont donc notre voiture, puis nos industries qui polluent l'atmosphère et là ce ne sont plus les coups de soleil qui sont à craindre mais la montée des eaux et les dérèglements climatiques déjà constatés.
Il semble que le problème soit mal posé ou tout au moins simplifié pour mieux manipuler les populations.
Qu’en est-il de tous les paramètres dont on ne parle pas ou peu ou de manière isolée.
Le ralentissement du Gulf Stream à terme entraînerait une nouvelle glaciation sur l'Europe avant la fin de ce siècle.
La terre s'assombrit de 10% depuis moins de 50 ans à cause de la pollution et de changements climatiques. Donc ralentit ce réchauffement.
Des mesures de diminution des rejets polluants peuvent probablement accélérer le réchauffement que l'on s'efforce de ralentir. ....
Voilà une synthèse simpliste de la situation qui ne nous est pas dite.
Trop compliquée et surtout pas maîtrisée.
Quel gouvernement avouerait sa méconnaissance évidente de l'évolution qui nous attend ?

Le pessimiste dit que des espèces disparaissent. L'optimiste dit que l'homme s'est toujours adapté et n'a fait qu'améliorer sa condition de vie.
Ce soir, je mange de la perche du Nil ou des crevettes élevées au Brésil et je regarderai TF1.

mardi, 18 décembre, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home