dimanche, mars 20, 2005

Le recul du glacier de Riggs




Les deux photos ci-dessus sont prises du même endroit dans le Glacier Bay National Park en Alaska, la première en 1941, la deuxième en 2004, 63 ans après.

L'effet du réchauffement global saute ici aux yeux. Le glacier de Riggs a reculé tout au fond du Muir Inlet, et la végétation (visible au premier plan) s'est fortement développée depuis 1941.

Pour en savoir plus :
1. Shrinking glaciers evidence of global warming - 1941 (SFGate.com)
2. Shrinking glaciers evidence of global warming - 2004 (SFGate.com)

Photos USGS

Libellés :

2 Comments:

Blogger Jack said...

Donc, le recul des glaces a favorisé le stockage du CO², tout va bien le régulateur fonctionne...
;>)
Bien plus impressionnant que la célèbre photo de la mer de glace .

dimanche, 20 mars, 2005  
Blogger Patrick said...

Pour spectaculaires qu'elles soient, ces photos ne sont pas une preuve de réchauffement global... Le recul de ces glaciers peut par exemple être le résultat d'un changement climatique local qui augmente la température estivale provoquant la fonte, et un refroidissement hivernal produisant un air plus sec moins producteur de neige... Et tout ça sans changement de la température moyenne...

Possible que la température moyenne de la planête se réchauffe - mais le recul des glaciers n'en est pas une preuve...

Ca me fait penser qu'on vient de constater une spectaculaire augmentation du trou d'ozone au dessus de l'antarctique, directement due au déchaînement récent de l'activité solaire. Ah, bon, alors, finalement, les CFC n'y étaient pour rien ? Mais tout le monde s'en fout, car maintenant, on est passé à une nouvelle grande peur : le réchauffement de la planête...

lundi, 21 mars, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home