mercredi, mars 16, 2005

Le désastre écologique de la Perche du Nil



Quand, à la fin des années 1950, quelques perches du Nil furent rejetées dans le lac Victoria, le plus vaste bassin d'eau douce tropical de la planète (68 100 kilomètres carrés, une cuvette vaste comme l'Irlande), personne n'imaginait que l' «expérience scientifique» tournerait au mauvais rêve d'apprenti sorcier.

Pourtant, un demi-siècle plus tard, le constat est dramatique. Le lac, auparavant riche de 300 espèces de cichlidés, petits poissons d'eau douce dont la plupart sont endémiques, a d'ores et déjà vu disparaître au moins 25 de ces espèces uniques. Et les autres vont mal: certaines études avancent que 65% d'entre elles sont en cours d'extinction. Jusque dans les années 1950, elles représentaient 99% des captures. Aujourd'hui, elles constitueraient moins de 1% des poissons pêchés dans les zones les plus exposées.

Car la perche, redoutable carnivore, dévore tout sur son passage. Sauf les algues, qui constituent l'alimentation des petits cichlidés. A l'élimination de ces derniers s'ajoute donc l'étouffement programmé du lac par la prolifération anarchique d'espèces comme la jacinthe d'eau. A certaines périodes de l'année, quelques parties du lac sont désormais anoxiques, totalement dépourvues d'oxygène.

La réaction en chaîne ne s'arrête pas là: alors que les petits cichlidés étaient autrefois séchés, les perches consommées sur place, trop épaisses pour se déshydrater au soleil, doivent être fumées pour se conserver, entraînant une déforestation et le lessivage des sols vers le lac. Pis: les 30 millions de Tanzaniens, d'Ougandais et de Kenyans qui vivent sur ses berges ne mangent plus beaucoup de poisson... La pêche traditionnelle n'est pas adaptée à la traque de la perche, qu'il leur faut disputer aux crocodiles. Quant aux pêcheries industrielles, la plus grosse industrie de ce type en eau douce du monde, elles rejettent à l'eau des déchets polluants. De quoi signer l'arrêt de mort du lac Victoria, programmée pour 2050.

Pour en savoir plus :
1. Les grands lacs d'Afrique de l'Est : une biodiversité menacée (IRD)
2. Un débat d'actualité : l'introduction d'espèces en milieu aquatique (IRD)
3. Perches en eaux troubles (L'express)
4. La perche du Nil, poison d'Afrique (Libération)
5. La perche du Nil (La lettre de Sea-River)

Merci à Jack pour l'info et les liens

3 Comments:

Blogger Jack said...

Je vois qu'il manque ici la référence au film à voir absolument : Le cauchemar de Darwin ...

dimanche, 28 janvier, 2007  
Blogger Marie-Madeleine said...

Merci, il faut continuer le combat et faire savoir au monde le scandale de cette pêche. J'ai vu le film "Le cauchemar de Darwin" et j'ai envie de crier "stop". Si la demande se tarit, l'offre cessera, c'est aussi simple que cela.

vendredi, 24 octobre, 2008  
Blogger felinda gospi said...

L'Effet aquatique streaming

vendredi, 01 juillet, 2016  

Enregistrer un commentaire

<< Home