samedi, avril 22, 2006

Tempêtes de sable sur Pékin

Les tempêtes de sables en Chine deviennent de plus en plus puissantes et de plus en plus fréquentes.

Le 10 avril une tempête de sable s'abat sur le comté de Minquin, au nord-ouest de la province de Gansu :


Crédit photo : China Daily

Le 11 avril une tempête de sable s'abat sur la ville de X'ian, dans la province de Shaanxi :


Crédit photo : China Daily

Et le lundi 17 avril c'est la septième tempête de sable depuis le début de l'année qui s'abat sur Pékin :


Crédit photo : Xinhua, Liu Jie

Ces tempêtes de sable arrivent chaque année, mais le désert s'étend et se rapproche. Il n'est plus à présent qu'à 250 km de Pékin. La sécheresse et l'agriculture intensive sont la cause de cette désertification du nord est de la Chine. Le Taklamakan poursuit sa lente et inexorable progression vers l'est, et la onzième tempête de sable sur Pékin est annoncée pour ce week-end.

Pour en savoir plus :
1. Beijing hit by eighth sandstorm (BBC news)
2. Northern China braces for more sandstorms (Yahoo news)
2. China's war against sand (BBC news)

Libellés :

6 Comments:

Blogger Jack said...

La première fois que je suis allé à Pékin à la sortie de l'hiver, la belle pelouse bien verte de l'été précedent était enfuie sous une couche de poussière ocre... çà vient du désert de Gobi m'a-t-on dit !
Notez bien que chez nous, par vent du sud nous avons de plus en plus souvent de pluie d'ocre arrivant du Sahara, par chance il doit traverser la méditérannée pour arriver jusqu'à nous, ce qui n'est pas le cas du désert de Gobi, qui est aux portes de la capitale Chinoise.
Ce n'est pas si grave il en ont une de rechange : Nankin.

dimanche, 23 avril, 2006  
Blogger Patrick said...

Y'a pas qu'à Pékin ! A Paris, un matin, j'ai retrouvé ma voiture recouverte de sable rouge Saharien... Mais à Pékin, ça a l'air plus fréquent...

lundi, 24 avril, 2006  
Blogger Patrick said...

Une récente publication dans Science (vol 312, p. 1621, 2006), en provenance de l'institut de géologie et de géophysique de Pékin indique que l'analyse stratigraphique d'un carotage de 1626 mètres de sédiments permet de dater l'apparition de ce désert à environ 5,3 millions d'années (début du pliocène).

Possible que ce désert ait tendance à s'étendre ces derniers temps, mais son apparition peut difficilement être attribuée à l'activité humaine !

vendredi, 13 octobre, 2006  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Hé hé .. je ne pense pas que la création du désert du Taklamakan ait été attribué à l'activité humaine par qui que ce soit ... pas plus que celle du Sahara d'ailleurs ! ;-)

samedi, 14 octobre, 2006  
Blogger Jack said...

Tu m’as coupé l’herbe sous le clavier Luc !
Par contre, je confirme que je n'irais pas habiter à Pékin, même avec une grosse prime d'expat...
Je ne vois qu'un truc attrayant : les chinoises ... et on trouve aussi ailleurs.

samedi, 14 octobre, 2006  
Blogger Jie said...

Une petite erreur c'est le district de Minqin... il n'y a pas de "u" dans le nom ^_-
Mais malheureusement, l'avancée du désert, au moins en Chine du Nord, est du à l'activité humaine. Plus exactement à l'agriculture intensive, faut bien nourrir tout de même toute la population, dans les régions en bordures des déserts déjà existants. Les nappes phréatiques diminuant, les cours d'eau étant pompés au maximum de leurs ressources... le sable gagne et on observe même une salénisation des sols cultivables! -___-
Alors ils se réveillent doucement, péniblement, commence à prendre des mesures, mais elles sont assez faibles face à l'ampleur de la tache!
Personnellement j'ai vêcu à Pékin et connaissant bien l'Histoire de Chine, je peux dire que les vents de sable de sont pas nouveaux. Par contre, ils sont de plus en plus courant... faut juste s'y faire, mais il y a aussi que la ville actuelle n'est en rien comparable à Paris, les rues sont toutes plus larges que les champs-elysées en général, le vent circule un peu trop... et Pékin est dans une pleine, il y a des montagnes mais pas assez hautes et proches pour protéger la ville...

mercredi, 20 juin, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home